Vous êtes ici: Travail politique Question et propositions de nos politiciens concernant le handicap Eliane Tilieux - PS - La ministre veut doper la pratique du sport chez les moins valides

Eliane Tilieux - PS - La ministre veut doper la pratique du sport chez les moins valides

Évaluer cet élément
(0 Votes)

LONDRES envoyé spécial en Grande-Bretagne Yannick Natelhoff - 02/09/2012

La ministre wallonne en charge de la politique d'intégration de la personne handicapée, Eliane Tillieux, a rendu une visite officielle à la délégation belge, présente aux Jeux paralympiques de Londres, en fin de semaine dernière.

Objectif : soutenir les athlètes tant néerlandophones que francophones avant leur entrée en compétition. Mais aussi, et surtout, observer les efforts qu'ont réalisés les décideurs anglais dans leur politique d'intégration de la personne handicapée et en tirer des enseignements pour une éventuelle transposition du modèle londonien en Région Wallonne.

"À Londres, les compétiteurs sont considérés comme des athlètes de haut niveau à part entière , confie la ministre. Quand on voit leur courage et leur persévérance, on ne peut être qu'admiratif. Ils parviennent à réaliser des exploits que de nombreux valides ne parviendraient pas à réaliser."

Dans le village olympique, tout est fait pour que les athlètes aient une accessibilité maximale aux différentes infrastructures. Selon la ministre, la Région wallonne doit en prendre exemple. "L'intégration de la personne handicapée est une politique complexe qui concerne de très nombreux domaines (mobilité, logement, culture, sport...) ", explique Eliane Tillieux. "Dans chaque politique menée, l'on devrait intégrer cette problématique afin de faciliter un maximum la vie de ces personnes. Dans leur vie de tous les jours, elles doivent déjà faire face à tout un tas d'obstacles et de freins. C'est notre rôle d'agir pour les limiter."

La ministre wallonne prône notamment la mise en place, dans chaque organisme public, d'une stratégie d'action déclinant les différents objectifs pour mieux intégrer les personnes moins valides tandis qu'elle compte – en partenariat avec le ministre André Antoine – doper la pratique du sport chez les personnes handicapées. "Certains sports qui sont pratiqués aux Jeux paralympiques de Londres sont inconnus de la plus grande majorité des Wallons. Or, le sport est un vecteur d'intégration essentiel qui peut aussi être pratiqué par les personnes atteintes de handicap. Il faut encourager le développement du sport chez la personne moins valide."

Comment ? En créant des clubs capables d'accueillir et d'encadrer les jeunes sportifs handicapés. "Mais c'est valable également pour les plus âgés. Il faut démystifier le handicap. Quand je vois ce que certains athlètes peuvent faire avec leur handicap, il n'y a pas de raison pour que ce ne soit pas possible chez nous."

Y. N.

© La Dernière Heure 2012

Informations supplémentaires

Lu 3460 fois
Connectez-vous pour commenter

Copyright © Observatoire Handicap et Politique 2018 - http://www.obshp.be

Template by Joomla Themes & Projektowanie